Cette avant-dernière semaine de résidence, que je devais dédier aux rencontres entre les personnes des différentes structures, prend finalement une autre tournure : si une rencontre entre l’EHPAD et le Foyer de Vie est maintenue, les autres sont annulées soit parce que les personnes qui devaient y participer ne sont plus disponibles ou malades, soit parce que l’organisation s’avère finalement trop lourde côté structure. Peut-être avons-nous été un peu trop ambitieux.ses quant à la possibilité de faire se déplacer des personnes dont la mobilité est très réduite ?
Afin de tout de même tirer profit de ces semaines sur place, j’ai décidé de consacrer ce dernier temps de la résidence à la réalisation d’une vidéo. Mon intérêt se porte, comme envisagé la semaine précédente, sur les temps des repas mais j’élargis ma proposition en m’intéressant au temps du repas comme moment de convivialité. Cela me conduit à filmer un couple arrivé il y a quelques mois à la maison de retraite et qui fait le choix de prendre ses repas face à face, dans la chambre de Madame. La décoration très chaleureuse de la pièce donne l’impression d’être dans le salon d’une maison occupée depuis plusieurs années. Je profite aussi de certaines situations comme la fin de matinée au réfectoire du haut, un moment où Georgette et Albert, en couple (ils se sont rencontrés à l’EHPAD), discutent pendant que le personnel met la table. C’est parfois à la demande de certaines personnes que je me retrouve à filmer le temps du goûter pris à l’extérieur par Jacqueline, Ida, Mario, Aristide, etc. J’en profite aussi pour filmer au même moment les hommes jouant à la belote et l’animation proposée par Loris à d’autres résidentes. Ce sont à chaque fois des moments de vie qui évoquent le quotidien au sein de l’établissement dans ce qu’il a de plus banal. Si je parviens à poser mon appareil, à laisser les choses advenir dans le cadre sans perturber les résident.es, c’est parce que j’ai gagné leur confiance. Je n’aurai jamais pu effectuer un tel travail au bout de 4, 5 ou même 6 semaines de présence sur place.
Je ne sais pas encore comment je vais monter le tout, surtout que j’ai également filmé en dehors de l’EHPAD : chez Gilberte qui est prise en charge par Lot Aide à Domicile et au Foyer de Vie, lors de la rencontre avec quelques personnes de l’EHPAD. A chaque fois, cela a eu lieu autour du temps du repas. Chez Gilberte, j’ai filmé la préparation de son déjeuner par une auxiliaire de vie, puis elle en train de manger. J’ai envie de montrer un autre aspect de la gestion des repas, du lien qui lie cette dame au personnel qui s’occupe d’elle au quotidien, permettant ainsi son maintien au domicile qui lui tient tant à cœur. Au foyer de Vie, nous avons organisé une rencontre autour de la confection de gâteaux et de leur dégustation, l’occasion de faire connaissance et de partager un savoir-faire. La rencontre a bien fonctionné. Des affinités sont apparues entre les personnes et il est prévu une seconde rencontre lors de la dernière semaine de résidence. A cette occasion aussi, j’ai filmé, d’abord en bougeant et en plan rapproché, puis ensuite en plan fixe, en fixant l’appareil sur le trépied et en laissant tourner l’enregistrement. Le résultat est intéressant car on oublie la présence de la caméra.
Si je n’ai pas une idée précise du résultat, j’imagine que cette vidéo sera un moyen d’entendre les personnes et de les voir en train d’agir, de vivre. Je me sens libre d’expérimenter, de prendre des risques car la partie photographique tient bien la route. Il me reste maintenant une semaine pour approfondir et récolter suffisamment de matière pour finaliser ce travail.